Hommage de Will Ruddick à Bernard Lietaer

Bernard Lietaer est un économiste et universitaire belge né le 7 février 1942 à Menin en Belgique et mort le 4 février 2019 en Allemagne. Professeur à l’université de Berkeley, ancien haut fonctionnaire de la Banque nationale de Belgique, cofondateur de l'Euro, membre du club de Rome, Bernard Lietaer était spécialiste des questions monétaires internationales. Il était un des défenseurs les plus connus des monnaies complémentaires, et en particulier régionales. Il était persuadé qu’elles prendraient une place de plus en plus importante dans le monde.

Hommage à Bernard, homme inspiré

 

Le 4 février 2019

Will Ruddick

 
 La vision qu’avait Bernard de divers éco-systèmes monétaires qui soutiendraient les populations et l’environnement plutôt que d’en tirer partie, comme c’est encore le cas maintenant, est l’étincelle qui a suscité ma reconversion de la physique aux Etats-Unis aux sciences économiques au Kenya et qui continue de me motiver tout comme d’innombrables concepteurs, chercheurs et militants des monnaies complémentaires. Sa conception visionnaire a précédé les crypto-monnaies de plusieurs décennies. A cette époque, la seule façon de nous approcher de la vision de Bernard était par tâtonnements  –  créant une monnaie après l’autre à l’aide de papier monnaie ou de bases de données centralisées.

 

 La première fois que j’ai rencontré Bernard Lietaer, c’était lors de la mise en œuvre d’un programme de monnaie complémentaire sur support papier dans trois villages près de Monbasa. Il a compris tous les défis bouleversants que pose la lutte contre la pauvreté et m’a embrassé, reconnaissant que la conception était juste et que nous faisions de notre mieux avec les moyens du bord. Il a parlé des flux Yin et Yang de différentes monnaies pour les dépenses et l’épargne, et de bien d’autres choses. Le ballet complexe et équilibré de ces monnaies fonctionnant ensemble était si tangible pour lui qu’on pouvait le sentir circuler dans tout son être.

Connecter ensemble ces monnaies communautaires à leur tout début dans l’écosystème qu’il  concevait n’était pas possible sans blockchain. Bernard était convaincu que des solutions comme le protocole Bancor qui permettait à des monnaies d’être reliées entre elles par l’intermédiaire de blockchains était la solution pour un changement d’échelle et un développement viral. Avec Bernard comme Président de la Fondation Bancor et sa capacité à réduire le sensationnalisme du blockchain à son potentiel de permettre à l’humanité le développement d’éco-systèmes monétaires sains et durables – je n’aurais voulu, et je ne veux, être nulle part ailleurs. Quand j’ai été sollicité pour diriger les efforts de la fondation sur les monnaies communautaires sous sa supervision, c’était la réalisation d’un rêve. C’est un grand honneur de marcher sur ses traces et c’est pour moi une grande perte de le faire sans lui.

 

Le monde a perdu un visionnaire qui a inspiré et rassemblé des personnes pour remédier aux défauts fondamentaux de nos systèmes monétaires qui sont les causes profondes de la pauvreté et des grandes dissensions humaines et environnementales. En le remerciant d’avoir ouvert la voie et en dédiant notre travail à sa vision du monde, assurons-nous que son message continue de progresser et d’inspirer les générations futures – que soit banni le concept de monoculture monétaire et que les valeurs portées par chacun de nous soient adoptées comme les unités fondamentales d’un écosystème multiple de monnaies qui nous relie tous dans l’amour et nous permette de guérir notre planète et nous-mêmes.

 

 Avec Sincérité, Amour, Inspiration et Hommage à une vie bien vécue,
 
Will Ruddick

 

Source: 
https://www.grassrootseconomics.org/single-post/Celebrating-Bernards-Inspiration

Vous avez d’autres experiences de “mouvements autour des SEL” à faire connaître? Partagez-les avec nous via l’adresse [email protected]

 

Français