Politique de la ville pour une économie collaborative des communs

Mouvement autour des SEL est une publication CommunityForge qui relate les initiatives du monde entier qui vont dans le même sens que les SEL, avec des valeurs d'entraide, de partage, d’'échange et d’équité.

Politique de la ville pour une économie collaborative des communs

De Mayo Fuster Morell, May 28th, 2019 – Traduit par Pascale Dey

L’économie collaborative des biens communs concerne leur consommation, leur production, le partage et l’échange par des groupes de personnes diverses, aidées par une plateforme digitale, dans des conditions qui accroissent leur autonomie et celle de la société en général. Ce concept est en complète contradiction avec  les entreprises cherchant à gagner de l’argent sans améliorer la vie des gens concernés, représentées par Uber et AirBnb. L’économie collaborative des biens communs résulte de la rencontre de quatre trajectoires de l’innovation socio-économique  et de la démocratisation: l’économie sociale et solidaire, y compris la tradition des coopératives, la connaissance partagée des biens communs,  la durabilité environnementale de l’économie circulaire, et la problématique des genres de l’économie féministe. Ses entreprises encouragent les modèles de fonctionnement équitables, durables, solidaires et  bien répartis. Sa gestion, ses modèles de gouvernance et sa philosophie placent les citoyens dans le rôle économique central de producteurs et de décideurs, s’assurant que la croissance économique est liée aux besoins de la société.

 L’administration municipale de Barcelone croit que l’économie collaborative du bien commun a des effets plus bénéfiques pour ses habitants que l’économie collaborative à but mercantile. C’est pourquoi elle l’encourage à ce titre. De plus, le conseil municipal considère que les principes de l’économie collaborative devraient être élaborés collectivement. C’est dans ce but qu’ils ont créé BarCola, un groupe de travail réunissant le conseil municipal et le secteur de l’économie collaborative du bien commun de la ville, représenté par vingt entreprises. C’est pour la même raison qu’ils ont encouragé l’organisation de Procomuns, forum d’élaboration en commun de stratégies.

Procomuns a développé et proposé plus de 120 recommandations de lignes de conduite pour Barcelone, y compris des mesures spécifiques liées au travail. Ces recommandations découlent de la recherche du groupe Dimmons à IN3 (l’université ouverte de Barcelone), de l’intéressant projet P2P et de la conférence Procomuns, co-organisée par le Conseil municipal de Barcelone en mars 2016. Le but de ces recommandations est de promouvoir des conditions de travail justes, respectueuses et sans exploitation des travailleurs, particulièrement dans les projets d’économie collaborative. Ceci inclut l’élimination de l’exploitation de la main d’œuvre, le harcèlement sexuel et les disparités entre les sexes. Ceci comprend également la protection des « producteurs citoyens responsables » en tant que nouveaux acteurs créant les biens communs économiques et sociaux. Sans oublier la lutte contre la corruption et les « chassés-croisés » dans le domaine de l’économie collaborative.

Ces recommandations stratégiques ont été adoptées par le conseil municipal de Barcelone. Un plan de mise en œuvre pour ces stratégies approuvées par les habitants a été élaboré et financé et la phase de réalisation a commencé. Par ailleurs, l’intérêt ne réside pas que dans les stratégies mais aussi dans le processus hautement collaboratif d’élaboration des politiques.

Source : https://www.shareable.net/procomuns-city-policies-for-the-commons-collaborative-economy/

Vous avez d’autres suggestions d’expériences à partager avec notre réseau?  Nous vous proposons de nous les communiquer à l’adresse [email protected]  et nous les répercutons dans la mesure de nos possibilités.
 

Français